Évasion

BALI EN 5 ÉTAPES #2 : UBUD

15 août 2016
le temple de tanah lot a bali au coucher de soleil

Pour la seconde étape de notre itinéraire de 15 jours à Bali, je vous emmène à Ubud, une ville connue pour être la capitale culturelle de l’île.

Idéalement située en plein centre de Bali, elle constitue un passage obligé pour les touristes souhaitant découvrir l’art balinais, visiter les temples, pratiquer le yoga ou encore découvrir les terres. Sa rue principale, la Jalan Raya Ubud est en constante effervescence. Elle est jalonnée par toutes sortes de petites boutiques d’artisanat local et de nombreux cafés et autres restaurants tendances. Cette ambiance très animée dans le centre-ville s’estompe facilement dès qu’on en sort un peu. Il suffit d’enfourcher son scooter ou simplement d’enfiler ses chaussures de marche pour se retrouver au cœur d’une nature luxuriante en moins de 5 minutes. Une ville tout en contrastes.

temples et offrandes à ubud

|  Se loger à Ubud

Comme pour le reste de notre séjour, nous avions réservé notre hébergement à l’avance et nous ne l’avons pas regretté. C’est donc dans une chambre privée de l’auberge de jeunesse In Da Lodge que nous avons posé nos sacs à dos pour 4 nuits. Si comme nous vous avez un budget serré (ou même si ce n’est pas le cas d’ailleurs!), je vous conseille vivement cet établissement tout proche du centre-ville. Le cadre est très agréable, l’ambiance décontractée et on y trouve tout ce dont on a besoin.

Si on avait eu plus de temps, nul doute qu’on en aurait passé des journées à buller autour de la piscine tout en dégustant les plats et cocktails faits maison.

|  La visite du coin

La vibrante ville d’Ubud est une de celles qu’il faut visiter à pieds, en tous cas pour ce qui est du centre. Alors oui, on en fait des kilomètres, mais il est tellement agréable de se perdre dans ce dédale de petites ruelles pour découvrir à chaque coin de rue une charmante petite boutique de tissus ou un minuscule café/librairie. On peut y passer une journée entière à la recherche de bonnes adresses shopping, massages ou des meilleurs cocktails.

Pour visiter ses alentours et échapper en un clin d’oeil au tumulte de la ville, je vous conseille encore une fois de louer un scooter. Attention toutefois, il faut savoir parfaitement manier l’engin pour s’aventurer à dos de scooter sur la Jalan Raya Ubud car les locaux ne vous feront pas de cadeaux.

Pas besoin de véhicule par contre pour se balader le long de la Camphuan Ridge Walk. Une petite randonnée de moins de 2h en pleine nature qui a l’avantage de nous éloigner de l’animation du centre-ville en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire tout en nous faisant découvrir des paysages aussi beaux que reposants. Une marche à faire juste avant la tombée de la nuit pour éviter la chaleur et les touristes et profiter d’un cocktail de fruits frais bien mérité au Karsa Kafé en admirant le coucher de soleil sur les rizières. Lors de cette balade, on traverse quelques rizières, mais pour mais pour voir les plus belles, il faut enfourcher un scooter et se rendre à Tegallang : les rizières terrasses parmi les plus célèbres de Bali avec celles de Jatiluwih.

monkey forest à ubud

Autre activité à faire à Ubud : l’incontournable Monkey Forest. C’est vraiment très impressionnant de se retrouver entouré de dizaines de singes qui n’hésitent pas à vous monter dessus si vous détenez quelque chose qui les intéresse (un plan, des lunettes de soleil, ou encore mieux, de la nourriture!). Pour tout vous dire, je ne m’y suis pas sentie très à l’aise, mais c’est sûrement parcequ’avec ma maladresse légendaire j’ai réussi à marcher sur la queue d’un singe qui m’a poursuivie ensuite pendant de longues minutes en me montrant les dents…

Plus loin cette fois, mais toujours faisable à partir d’Ubud (2h30 en voiture bouchons compris), la visite du temple Tanah Lot est un must do. Nous avons bien évidemment choisi de le faire au coucher du soleil, soit dans le flot des touristes et qui plus est a marée basse (bouuu), mais nous avons quand même apprécié le moment. Les couleurs du crépuscule étaient juste sublimes et rien qu’à (re-re-re)voir les photos j’en ai des frissons.

coucher de soleil sur le temple tanah lot à bali

| L’attraction touristique

Dernière épopée de notre séjour à Ubud et pas des moindres.. L’ascension du Mont Batur.

Le mont Batur est l’un des nombreux volcans de l’archipel indonésien toujours en activité. Situé au nord est de Bali, il culmine à 1717m d’altitude. Sa dernière éruption date de l’année 2000. Son ascension n’est pas des plus difficiles, mais tous les touristes doivent obligatoirement être accompagnées d’un guide pour y accéder. La grande majorité des agences de tourisme vous proposeront une formule complète, comprenant le transport aller/retour, la prestation du guide et un petit déjeuner. Je vous conseille de choisir ce genre de formule, et surtout, de négocier le prix par personne si vous partez en groupe. Nous avons eu la chance que notre auberge propose cette excursion à des prix défiants toute concurrence (20€/pers).

Le réveil sonne à 3h du matin.. Nous avons juste le temps de faire notre sac avant d’embarquer dans le minibus qui va nous conduire au pied du volcan avec les 6 autres personnes qui composent notre groupe. De bonnes chaussures de marche, un pantalon de randonnée et une veste pour se protéger de la fraîcheur qui règne la nuit en altitude, de la crème solaire, et l’indispensable appareil photo sont nécessaires. Une lampe torche et de l’eau nous seront fournis par le chauffeur, en plus du petit déjeuner. Il faut environ 2h pour atteindre le point de départ de la randonnée. En arrivant, c’est le choc, il y a des centaines de personnes prêtes à suivre le même chemin que nous. Pour le côté aventurier, c’est loupé, on est plutôt dans le tourisme de masse.. Nous rencontrons alors nos guides, 3 jeunes de 15 et 19 ans qui viennent travailler avant leur journée d’école. Il fait toujours nuit noire mais on aperçois vite l’itinéraire que l’on va devoir parcourir pour atteindre le sommet : des centaines de petits points lumineux forment un chemin long et sinueux. C’est au bout de 2h de marche sur un sentier très escarpé mais accessible que nous atteignons le refuge. A peine le temps de poser mon appareil photo sur son trépied, que le spectacle commençait. Un des plus beaux levers de soleil que j’ai eu l’occasion de voir. La déception a vite fait place au bonheur de pouvoir vivre cet instant unique, certes pas seuls au monde, mais plus rien d’autre n’importait à ce moment là que la beauté du paysage.

lever de soleil sur le volcan batur à bali

le soleil se lève sur le mont batur

randonnée sur le mont batur à bali

|  L’adresse gourmande

La grande artère du centre d’Ubud est pleine de restaurants tous plus charmants les uns que les autres. Malheureusement, si la déco est parfaitement dans la tendance, les plats ont perdus de leur authenticité. Les prix comme les saveurs se sont adaptés aux nombreux touristes. Pour retrouver une vraie cuisine balinaise, n’hésitez pas à sortir du centre-ville, les rues parallèles regorgent de petits boui-boui délicieux.

Coup de coeur cependant pour le Karsa Kafé qui nous a offert une halte des plus appréciée lors de notre balade dans les environs d’Ubud. Leur cocktails de fruits sont juste à tomber et le cadre… sompteux.

les rizières du karsa kafé à ubud bali

 

Et vous, connaissez-vous la ville d’Ubud? Qu’en avez-vous pensé?

logo thewildpanda

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Amélie 26 août 2016 at 12:46

    Toutes ces couleurs ♡
    J’espère aller à Bali un de ces jours, même si ce n’est pour l’instant pas au programme.
    x

    • Reply Cyrielle 29 août 2016 at 07:30

      Je te le souhaite de tout cœur, c’est vraiment une île magnifique.

    Leave a Reply